Problèmes d'humidité : quels traitements ?

Différents types de problèmes

humidité mur

Vous remarquez des taches brunâtres sur vos murs, votre peinture ou votre papier peint se décolle, vos vitres sont souvent embuées et vos plinthes commencent à gondoler ? Sachez que, comme c’est le cas dans la plupart des foyers belges, votre habitation souffre sans doute de problèmes d’humidité. Il en existe différents types, causés par divers facteurs et demandant donc des traitements distincts, plus ou moins conséquents selon le cas de figure.

Tout d’abord, nous allons distinguer ici les trois problématiques principales auxquelles vous pourriez être confronté, comme par exemple l’humidité ascensionnelle qui s’identifie par des taches sur le sol ou dans le bas des murs. Celle-ci est due à l’eau émanant du sol qui est absorbée par la façade extérieure et qui s’infiltre donc à l’intérieur des murs. Il existe également les problèmes de condensation, dus à la mauvaise évacuation de l’air humide et l’humidité décisive qui est, quant à elle, caractérisée par l’infiltration d’eau de pluie à travers les fissures d’une façade abîmée.

Dans cet article nous allons étudier les facteurs provoquant ces différents problèmes, les conséquences que ceux-ci ont sur votre logis et sur votre santé et les solutions qui s’offrent à vous.
 

Quelles sont les causes des problèmes d’humidité ?

Les origines d’un tel problème peuvent être nombreuses. Par exemple, la condensation est due à une mauvaise évacuation de l’air et est donc le symptôme d’un manque d’aération au sein du logement. Un autre facteur sont les ponts thermiques : il s’agit de brèches dans la couche de matériau isolant créant des zones froides dans lesquelles l’humidité se liquéfie. Une mauvaise isolation des toits ou des murs est également synonyme d’infiltration d’eau. En outre, des inondations ou de simples fuites dans les gouttières ou les tuyaux de chauffage provoquent des dégâts des eaux qui sont aussi à l’origine de nombreux problèmes d’humidité. Une autre manifestation de ce type de souci sont les remontées capillaires, à savoir la remontée d’eau des sous-sols vers les murs.
 

Quelles sont les conséquences sur votre santé et votre habitation ?

Il est très important d’agir dès les premières manifestations d’humidité dans votre logement. En effet, celle-ci peut avoir de nombreuses conséquences néfastes.

Tout d’abord, les moisissures liées à l’humidité peuvent nuire fortement à votre santé. Des symptômes tels que des maux de tête ou de la fatigue sont relativement courants et bénins, mais des diagnostics plus alarmants peuvent survenir. Par exemple, des problèmes respiratoires, tels que des bronchites, le rhume des foins, de la toux et des infections pulmonaires peuvent se déclarer dans les foyers touchés par cette problématique. Celle-ci aggraverait également les rhumatismes et les irritations des yeux ou de la peau. De plus, l’humidité favorise le développement des acariens, favorisant les crises d’asthme chez les personnes sensibles.

En outre, les habitations sont également touchées par les dégâts liés à l’humidité. Les murs en sont souvent le premier signe : la peinture ou le papier peint s’abîment et se décollent. Vous remarquerez également des taches brunâtres ou verdâtres sur vos murs. Les tissus, notamment les vêtements, draps ou autres textiles, ont alors tendance à dégager de mauvaises odeurs. Mais laisser le problème se développer impliquerait également une dégradation conséquente de la structure de la maison : les poutres, le plâtre et même les charpentes s’en trouvent fragilisés et les installations électriques peuvent devenir dangereuses. À ce niveau, les réparations sont beaucoup plus onéreuses. L’humidité absorbant la chaleur dans l’air, la facture de chauffage s’en voit également augmentée.
 

Quelles solutions s’offrent à vous ?

Heureusement il est toujours temps d’agir et l’humidité peut être combattue au moyen de plusieurs solutions selon le type de problème auquel vous avez dû faire face.

En premier lieu, essayez de mettre en place quelques gestes quotidiens relativement simples qui devraient déjà vous aider. Par exemple, essayez d’aérer les pièces touchées au moins 10 minutes tous les jours, et de garder une température ambiante de 19°C. L’aération permet d’évacuer l’humidité et une température constante prévient la formation de condensation. De la même manière, évitez les douches trop longues et trop chaudes et essayez d’allumer la hotte dès que vous cuisinez, pour que les vapeurs d’eau ne restent pas enfermées dans la pièce en question. Autant que possible, essayez également de sécher votre linge à l’air libre et non dans votre buanderie, par exemple. Enfin, vous pouvez investir dans un déshumidificateur, qui régulera le taux d’humidité de la pièce. Il récupèrera l’eau de la pièce et l’emmagasinera dans un petit bac. Attention cependant que cette dernière solution ne traite pas l’origine du problème, l’humidité reviendra donc dès lors que vous éteindrez votre déshumidificateur.

Si ces petits gestes ne suffisent pas, vous pouvez envisager des travaux plus complexes. Vous pourriez notamment opter pour l’installation d’une ventilation électrique ou simplement d’une grille d’aération, qui libéreront toutes les vapeurs d'eau et éviteront les soucis de condensation. L’une des causes de l’humidité étant une mauvaise isolation, vous devrez envisager l’installation de nouvelles fenêtres mieux isolées ou de nouvelles gouttières, qui éviteront les infiltrations. Renforcer la couverture de votre toiture ou effectuer des travaux de maçonnerie sont également un moyen de renforcer l’isolation de votre habitation. Si votre problème est dû à des remontées capillaires vous devrez effectuer un drainage permettant d’évacuer l’eau stagnante dans les murs du bâtiment. Vous pouvez également faire appel à un professionnel qui effectuera des travaux permettant d’améliorer l’étanchéité de votre construction, ou injecter vous-même un produit dans vos murs afin de créer une barrière chimique contre l’humidité. Il existe également la technique de la saignée des murs, qui consiste quant à elle en une barrière physique au moyen d’une membrane d’étanchéité que l’on insère sur toute la façade.

Dans tous les cas, évitez d’ajouter simplement une surcouche ou de peindre par-dessus les taches d’humidité. Cela ne fera que masquer temporairement le problème et ne le traitera aucunement de manière durable.
 

Si vous souffrez de ce type de problèmes et que de petits réflexes n’ont pas suffi, n’hésitez pas à contacter un professionnel. Celui-ci saura identifier au mieux l’origine de votre problème et vous proposer la solution adéquate. Que ce soit pour des questions ou pour un devis gratuit, vous trouverez sur notre site une sélection d’experts disposés à vous venir en aide.